DOULEUR ET EXERCICES: TU VEUX ET TU NE VEUX PAS...

TU VEUX:


  1. RESPIRER ➜ Le plus souvent qu’il t’es possible de la faire = fais des pauses et exerces toi à la respiration abdominale. Elle sert à "calmer" ton système nerveux pour être capable de mieux ressentir ton corps et ces signaux Elle sert à nous syntoniser avec lui. Il est important de se rappeler que si tu as de la douleur qui persiste depuis longtemps, il se peut que ton cerveau ait perdu cette connexion ou une partie de celle-ci avec ton corps et donc, il est impératif que la respiration prenne une grande place dans tes exercices quotidiens pour te permettre de reprendre confiance en lui et envers les signaux qu’il t’envois!

  2. SAVOIR QUE DOULEUR ≠ DOMMAGE(S) La douleur ne veut pas dire que vous avez créer des dommages à vos structures.Le rôle de la douleur, tout comme les spasmes musculaires, l’éternuement ou le vomissement, est de vous protéger, L’intensité de la douleur est influencée par beaucoup d’autres facteurs que la gravité de la blessure infligée au tissu. La douleur chronique se produit aussi souvent dans les cas de blessures légères que de blessures graves au tissu. Il est possible de ressentir de la douleur dans des parties du corps où il n’y a aucun problème. Le système nerveux nous fournit des expériences, pas des faits. La douleur n’est pas une indication précise de la santé du tissu ou de la guérison du tissu.

  3. COMMENCER AVEC DES MOUVEMENTS DOUX ➜ Vous donnez du temps sera un facteur clé de votre rétablissement (il a fallu longtemps pour que la douleur devienne chronique, et il faudra aussi du temps pour faire dé-sapprendre la douleur à votre système. Trouvez des activités douces où il vous est possible de prendre conscience de vos mouvement et de votre respiration souvent! Les activités que vous préférez sont les meilleures! Mais peut-être y a-t-il une autre manière de les aborder pour le moment!

Chaque fois que tu as de la douleur qui se manifeste, tel que Lorimier Moseley le dit (grand chercheur dans le domaine de la neuroscience de la douleur), tu devrais te demander ceci: “À quel point est-ce réellement dangereux? et je rajoute à ceci: “Vais-je payer pour plus tard?


TU NE VEUX PAS


  1. ALLER VITE Tu veux ralentir et prendre le temps de vraiment sentir et engager ta conscience dans ton corps, dans les sensations qui se produisent.

  2. FAIRE COMPLIQUÉ Tu ne veux pas des activités où tu ne te sens pas en sécurité, des nouveaux mouvements, des expérimentations, des postures en équilibre, en inversion etc. Tu veux retourner à la base, revenir à ce que tu connais et aux mouvements que tu aimes faire. Si tu n’es pas certain(e) si c’est mouvements sont bons pour toi, n’hésites pas à me contacter!

  3. POUSSER DANS LES FINS D'AMPLITUDE DE TES MOUVEMENTS Voici quelques indices que ton corps peut t’envoyer pour te dire que tu vas trop loin:

  • tu es incapable de garder une respiration constante

  • tu te prends être en train de retenir ton souffle

  • tu sens que tu veux grimacer vu l’intensité d’un étirement, d’une posture ou d’une charge

Ceci t’arrive? Peut-être essayer de prendre quelques pas en arrière, ralentir, diminuer, prendre une pause.

Nous avons tendance -malheureusement- à penser qu’en faire plus est mieux. Mais quand tu as de la douleur chronique, tu ne veux pas pousser ton corps. Tu veux gagner de la confiance en ton corps et en ces capacités à bouger et a de gagner de la force!


Respirez et prêtez attention, et ... “ÇA VA BIEN ALLER”


🌈🙏


Je vous invite à me consulter pour toutes vos interrogations sur le sujet!


COACH ANDRÉE-ANNE




© 2023 par Soins. Hygiène. Créé avec Wix.com

  • Instagram Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
Écrivez-nous ici